Mes Motsdoubs

Ce blog prend le relai de mes 2 autres blogs :

Bricoler, jardiner avec passion, cuisiner avec amour, m'occuper de ma maison, réaliser de jolies tables, lire, faire des exercices d'écriture, photographier,vaoyager, bloguer et facebooker, initier mes petits enfants à la peinture et à plein d'autres choses, nager et bouger autant que mon corps me le permet...quoi c'est ça être retraitée vous êtes sûr, je pensais que c'était mon troisième métier!

mardi 23 février 2016

prothèse du genou : la princesse au petit pois - épisode 5


vous connaissez tous le conte de la princesse au petit pois.

cette princesse si sensible avait mal dormi à cause d'un petit pois placé sous une vingtaine de matelas

(peinture Delphine Faivre une franc comtoise à découvrir ici pour ses magnifiques peintures et intéressantes animations pour enfants)












                                                      
                                                       Moi aussi je crois descendre de cette famille princière....


déjà comme vous le voyez je passe une partie de mes journées avec un sac de petits pois congelés sur le genou, mais ça ce n'est que la partie visible de l'iceberg.
Mais quels sont ces petits pois qui transforment  ma vie en enfer.?

Déjà ça a commencé avec l'antidouleur que je ne supportais pas, ensuite ça a été le tour de l'anti-inflammatoire.

Quelques jours après j'ai vu mon pied droit peler, comme un serpent lorsqu'il perd sa mue (sans doute la bétatine!)


Puis j'ai eu des rougeurs sur le genou au niveau du pansement, que
 l'infirmière a renforcées en remplacement le pansement normal par du tegaderm, ce pansement transparent.

Vendredi matin j'ai dit stop, on revient à la bonne vieille bande velpo, mais je ne vous dis pas ce que ça m'a gratté depuis une semaine.


 Au final pour m'entendre dire aujourd'hui  par le médecin : mais on aurait pu calmer cela il y a longtemps!... grHHHH ces gens qui ne veulent plus prendre la moindre décision ni s'engager à donner le moindre avis!

Mais revenons à notre  fameux conte dans lequel il est écrit:"Une peau aussi sensible ne pouvait être que celle d'une authentique princesse."
donc chéri tu es prévenu à partir de demain je ne fais RIEN, ...
j'ai du reste intérêt à rester tranquille car  on m'enlève une première série de petits pois, enfin...
 je m'entends d’agrafes métalliques...une sur deux, le reste après demain!....

de toute façon, j'm'en fiche j'suis une vraie princesse....
je vous souhaite une bonne nuit!

jeudi 18 février 2016

Prothèse de genou : le rebond! / épisode 4





 voici une photo de la radio de mon "nouveau genou" droit habillé de sa prothèse.

Le compte-rendu dit : en place sans anomalie!






  Au retour de clinique on a une forme olympique qui dure 2 jours, puis il y a ce que le chirurgien appelle le rebond.
Il y aura un rebond de ...douleur s’entend!...
le 3° et 4 ° jour, enfin ...surtout la nuit!....
IL est toujours difficile d'imaginer l’intensité et la forme de la fameuse douleur.

Si je récapitule opérée le mardi 9 rentrée le 10.
En fin de nuit du 10 au 11commençant à sentir la douleur je prends comme dans le protocole une ampoule d’Acupan .Quelques heures tard,  j’en reprends une  et le reste de la journée se passe impeccablement.
 Bien sûr j’alterne avec des dolipranes et le matin j’ai bien pris mon anti-inflammatoire : biprofénid. Je sais que mon estomac le supporte assez mal, demain j’en prendrai un autre que je supporte mieux! 

Le paragraphe qui va suivre, c’est ce qui m’est arrivé. Cela n’arrive peut être que dans quelques pourcents de cas, mais en aucun cas ne généralisez mon vécu et ne l’assimilez à un vécu normal!

Le jeudi vers 17h j’ai commencé à avoir très mal au genou j’ai donc avalé une ampoule d’Acupan  . Aucune amélioration, si ce n’est que je me sentais de moins en moins bien, frissons, sueurs, …. Je mange un peu de soupe, ..celle-ci ressort rapidement! Alors que prendre? Chacun sait que le doliprane comme l’efferalgan ordinaires n’ont que peut d’effet sur les grandes douleurs! ...on m’a bien mis un patch de morphine, mais plus la nuit avance plus je me dis que le dosage doit être faible!
Je souffre atrocement, j’ai des larmes aux yeux, pas de médecins de garde si ce n’est le Samu. Je me rappelle qu’il y a dans ma pharmacie un tube d’efferalgan codeïné que j’avais précieusement gardé au cas où!... Le tube est périmé de 6 mois, au point où j’en suis, j’en prends 2 cp, j’obtiens 2 h de sursis.
Mon genou est énorme, j’ai du mal à marcher, mon mari doit me soutenir si je dois me lever….il décide de prendre sa journée….
Jusqu’au lendemain 14h,  je vais tenir avec ces comprimés codéïnés en faisant quelques pauses durant lesquelles je vais connaître ….ma douleur!..
Impossible de garder mon petit dej et d’avaler autre  chose le reste de la journée.

Enfin le jeune remplaçant arrive me prescrit de la morphine me fait supprimer en passant l’anti-inflammatoire….le chirurgien qui m’appelle un moment après me dit que l’anti-inflammatoire est  indispensable à la guérison du genou, ce que je veux bien croire. Je décide de prendre la molécule que me donne mon médecin habituel (Antalnox/ Naproxène): à savoir   celle qui ne me fait pas mal à l’estomac et vais mettre le biprofenid dans la liste des médicaments auxquels je suis allergique.

Samedi, dimanche je vais mieux la douleur est tout à fait supportable, je marche de nouveau seule avec mes 2 béquilles, j’ai encore un appétit d’oiseau.

Lundi, avant tout repos et bavardage avec ma cousine. Quelle bonne idée j’ai eu d’inviter des personnes pour me tenir compagnie.

Mardi je monte sur le vélo et fais des avant arrière…. Je commence à lâcher une béquille. Je commence quelques exercices

Mercredi, je retrouve de l’appétit, je peux faire quelques pas sans béquilles, je continue mes exercices.

Seul bémol la nuit je dois absolument me lever deux fois pour mettre de la glace, et marcher. Mais je me rattrape avec une grosse sieste, fortement conseillée!...

Quand je suis allongé mes jambes sont surélevése, je porte mes bas de contention et mets de la glace en l’occurrence un paquet de petits pois régulièrement sur et autour du  genou.

Cette fois je vais plutôt bien,la phase propre de rééducation va pouvoir commencer.

Je ne vous ai pas tout dit mais le 5 avril c’est mon mari qui va subir la même opération!... Il ne faut pas de jaloux!

         et mercis à toutes et tous pour vos mots d'encouragement.
 surtout ne généralisez pas les vécus lus sur les blogs, ce sont à chaque fois des histoires personnelles.

Quant à la personne qui me demande le coût des frais si on n'a ni mutuelle ni sécu, je dirais qu'il faut demander aux cliniques ou hopitaux concernés!




mercredi 10 février 2016

Prothèse du genou : J+1 épisode 3

Il y a tout juste 24 h j'ouvrais les yeux après 1H 30 d'opération. J'ai vu la radio ce matin, les têtes de mes tibias et fémurs sont recouverts chacun d'une grosse plaque de métal.

A 14h30 hier le chirurgien est venu faire une croix sur la jambe qui allait être opérée et me prodiguer quelques conseils pour le réveil. J'ai plongé mes yeux dans son regard gris bleu, j'ai fait glisser le regard de mon mari (oui quand même) puis ceux de mes petits enfants, et pour terminer ceux de mes fils et me suis endormie détendue et sereine....

A 16h10 j'entre-ouvrais les yeux. Quelques minutes après je commençais à bouger le pied et soulever la jambe opérée.... très rapidement j'ai été excitée comme une puce avec envie de bouger tous mes membres, de m'assoir ...volonté qui a été rapidement exaucée, et de remonter rapidement dans ma chambre et de pouvoir marcher... pour ça il a fallu attendre un peu. Pour ma huitième anesthésie quelle différence avec les autres, j'ai vraiment été tout de suite tonique et bien réveillée.

Et pour ma quatrième opérations des genoux quelle différence,  je ne parle pas de la première il y a 35 ans après 4 jours sans bouger d'un lit, on m'a posé un plâtre pour une  durée de 3 semaines et après il a fallu faire une rééducation vraiment importante...
mais même avec ma dernière arthroscopie il y a 5 ans, opération qui n'avait rien d'extraordinaire si ce n'est de couper quelques petits bouts de ménisque déchiré.. le genou était beaucoup moins souple, ne supportait même pas une couverture....

On m'avait promis hier au réveil que le kiné passerait et me ferait marcher, mais j'ai dû remonter trop tard je ne l'ai pas vu et bien sûr j'ai été déçue.... mais vu comme je pliais et bougeais mon genou j'ai trouvé tout cela déjà bien encourageant.

voici juste à mon retour en chambre comme je pliais le genou sans forcer.

Après une nuit relativement correcte, 2h de sommeil, l'intervention de l'infirmière à  1h du matin (ça devrait être interdit!...) 2 heures de jeux de" mots coupés", 3 h de sommeil, et de nouveau la visite  de l'infirmière.
Ensuite tout est allé très vite, le kiné m'a fait faire mes premiers pas, monter et descendre les escaliers et donné son feu vert pour la sortie à 11h soit 24h après mon entrée!

Pour ce qui est de la douleur, pour l'instant je n'ai encore pas eu vraiment mal. Pendant l'opération j'ai eu une injection de produit calmant, un drain a été laissé et j'ai eu une seconde injection ce matin. Outre des comprimés anti-douleurs, j'ai eu droit hier soir à un comprimé de morphine et ce matin à un patch que je dois garder 3 jours. Je sais que quand le produit injecté dans le genou ne ferra plus effet, ce soir et demain je risque d'avoir un peu mal, alors c'est repos pendant une semaine.... ce qui veut dire que c'est mon mari qui va être à mes petits soins Ah ah ça va un peu changer!....
Je dois marcher 5 minutes 4 à 5 fois par jour, pour le reste la jambe reste allongé. Le 6° jour je vais essayer le vélo!

Qu'en est-il de la cicatrice (âme sensible s'abstenir) , elle est belle (dixit l'infirmière), elle n'a pas saignée. Je ne la trouve pas très grande compte tenu du travail effectué dans le genou.


merci encore à celles qui m'ont envoyé des petits mots réconfortants avant l'opération...ça fait plaisir.

lundi 8 février 2016

Prothèse du genou : la date approche! episode 2

Depuis 3 jours j'ai tellement mal au genou, que cette fois il me tarde malgré tout que l'opération arrive!
Il faut dire lorsque sachant que pendant 2 mois question activités dans la maison je vais être pas mal limitée dans mes déplacements alors depuis quelque semaines, je mets de l'ordre je trie, je range, j'ai fait des provisions et des plats cuisinés pour 2 semaines, même si mon mari aime faire les courses, il n'a pas tellement de temps à y consacrer malgré tout. Bien sûr tout ça demande d'être debout et je crois que je le paie un peu!

J'ai malgré tout essayé de me préparer au mieux, marcher un peu, faire de l'exercice et régulièrement de la gym c'est encore la meilleure préparation. Commencer à bien s'étirer l'arrière du genou, ce qu'il faudra faire très souvent après l'opération.

J'ai fait attention à mon alimentation, grâce à mon mari j'ai perdu 5 kilos ces 3 dernières années. Je n'ai plus de kilos superflus et je me sens bien. Il faut savoir qu'un kilo  de poids en moins c'est environ  5 kg de pression en moins au niveau de l'articulation du genou!.... ça peut accélérer les problèmes de genou comme ça peut nuire à la récupération, après l'opération.

Plus rien à voir aujourd'hui avec les durées d'hospitalisation que j'ai connu il y a encore 10 ans. Je vais rentrer le mardi matin et sortir le mercredi soir. Le patient n'est plus considéré comme un malade, à peine réveiller on marche, le lendemain on est prié d'avoir des vêtements adaptés  et non de traîner en pyjama!
 Moi honnêtement j'ai toujours apprécié mes hospitalisations, et surtout après mes accouchements, on vous sert, on est à vos petits soins, on n'a pas à se soucier, de ménage, de repassage de courses de repas.... et j'en passe...on se repose et on ne se pose pas de question....
Aujourd'hui à peine réveillé, allez hop, debout, on marche et à la maison débrouillez-vous!
 mon mari travaillant, j'ai une copine puis une cousine, qui vont venir me tenir compagnie, car des journées entières seules ce n'est peut être pas très raisonnable!

J'ai décidé de prendre en main ma propre rééducation le premier mois, en attendant de reconduire et d'aller chez ma kiné à Vesoul qui possède une piscine. Elle, comme le chirurgien pensent que je peux m'en sortir! j'ai un vélo à la maison et les exercices ne sont pas bien difficiles, il faut seulement avoir la volonté et ça je n'en manque pas quand il s'agit de faire ma gym!

Les chirurgiens orthopédistes de la clinique ST Vincent de Besançon, ont leur site sur le genou ici, vous pouvez allez y faire un tour. Celui qui va m'opérer est celui du milieu, il a des yeux d'un bleu je ne vous dit que ça!...... je vais m'endormir le sourire aux lèvres!.....

Mes petits traitements pour je l'espère avoir entre autre une bonne cicatrisation.
J'ai la peau très sèche en hiver, comme chaque année je fais donc ma cure de capsules d'huile de bourrache, et comme il y a 3 semaines j'avais des crevasses au coin des doigts, j'ai ajouté 2capsules par jour d'oenobiol cheveu et ongle, effet radical (plus de crevasses au bout de qlq jours), donc cela devrait être benéfique à ma cicatrice. Pour le reste je me fais une petite cure multi-vitamines bien que j'ai une alimentation très équilibrée, mais sachant que pendant un mois je ne vais pas avoir beaucoup d'exercices, je risque de réduire ma ration alimentaire, et donc certains apports en minéraux et vitamines.
Comme chaque hiver j'ai pris la dose de vitamine D prescrite par mon médecin, pour éviter la décalcification et ses effets désastreux, et je prends 2 capsules par jour d'huile de foie de morue.
Voilà voila, encore une séance de gym/étirements ce matin et une
demain matin avant le départ pour mettre mon corps en forme et .... c'est parti!.....

mes genoux avant!...celui qui va être opéré est celui qui n'a pas de cicatrice!


episode 1 ici

samedi 6 février 2016

le jour où je m'offre une poupée Barbie...

enfant j'ai eu deux poupées, qui à mon grand regret avaient très peu de vêtements, je révais d'un assortiment d'habits de toute sorte... pouvoir vêtir, dévêtir sa poupée, l'imaginer dans toutes sortes de situations avec les vêtements ad hoc était mon rêve....mais malheureusement j'ai dû me résigner ... et jouer avec les quelques vêtements que ma mère avaient confectionnés où un peu plus grande avec ceux que j'avais cousus ou tricotés.



Plus tard j'ai eu 2 fils, pas question de poupées, à nous les légos, play mob.... mais bon à cette époque je n'aurais pas eu vraiment le temps de fabriquer des habits de poupée.

Aujourd'hui j'ai une petite fille qui va avoir 4 ans. Pour Noël elle a eu une poupée barbie, et là j'ai sauté de joie (intérieurement) à l'idée de faire des vêtements. Jusqu'à maintenant elle avait une poupée Corolle un peu grassouillette et donc bien difficile à vêtir.
Tandis que la Barbie certes maigrichonne et tout en longueur, offre une possibilité de vêtements à l'infini, il suffit d'aller faire un tour sur certains blogs...

Pour être sûre de la taille je me suis donc commandée ma propre poupée... 
Dans un premier temps je me suis lancée dans les robes en tricot. Je me rends compte qu'elles ne sont pas simples à habiller alors je lui ai fait surtout des robes bustier. Je les fais d'une seule couleur et j'évite le crochet qui fait trop kitch. Voici mes premières réalisations. Avec un peu d'imagination on réalise des robes très différentes avec un même modèle!

Par ailleurs sur internet j'ai trouvé un lot de 40 paires de chaussures pour quelques euros de quoi avoir des tenues assorties.


Je me suis inspirée des blogs de Laramicelle et passion émeraude. Il y a aussi un site suédois qui propose des tas de modèles (en français entre autre) : stickatillbarbie


mais il manquait une couleur : le ROSE, la couleur favorite de ma petite fille, alors voici ma première réalisation en rose!


suivront des robes de fées.... et plus tard des robes en tissus...
je ne m'ennuierai jamais!

lundi 1 février 2016

Prothèse du genou : épisode 1

Dans 10 jours je vais subir une opération au genou droit qui devrait me permettre d'avoir un peu plus d'autonomie question marche, de moins souffrir et de plus avoir à subir d'injections plusieurs fois par an .


Il va s'agir de ma quatrième opération!
J'ai en effet mal au genou gauche depuis 52 ans maintenant... et au droit depuis 10 ans.
Au même âge que ma mère soit vers 13 ans j'ai découvert les joies du "j'ai mal au genou"...
A l'age de 30 ans j'ai été opérée du genou gauche, le chirurgien a recentré la rotule.
Là j'avoue qu'une nouvelle vie a commencé pour moi. Après la naissance de mon 2° fils j'ai pu m'inscrire à la gym, faire des footings, marcher plus longtemps, et découvrir le yoga.

Mais à 40 ans je suis passée de la vie de bureau à la vie debout, et même si j'avais souvent un tabouret haut pour m'appuyer pendant les cours, mes 2 genoux ont continué à en pâtir.

En 2006 j'ai été opéré du ménisque gauche, si chez de nombreuses personnes cette opération est une formalité, j'ai eu le genou enflé pendant 6/7 mois . J'ai eu un an de répit et bing, ça a été le genou droit qui s'est remis à ressembler à un melon. Là j'avoue que ça m'a bouleversée, je ne pensais pas qu'il allait me lâcher, cela faisait  45  ans qu'il me supportait stoïquement alors pourquoi pas davantage?!.
Mais quand trop c'est trop!.... je me suis précipitée chez le chirurgien qui n'a pas voulu m'opérer vu l'état du dit genou, me renvoyant chez ma rhumato. Celle-ci ne pouvant pas grand chose, après 6 mois d'arrêt de travail, il a accepté de m'opérer du ménisque. Le genou est resté enflé longtemps, le gauche n'étant guère mieux et je n'ai pas pu reprendre le travail pour les quelques mois qui me restaient à travailler avant la retraite.
Après une année, j'ai retrouvé un usage correcte de mes genoux, ce qui m'a permis de m'adonner à la passion du jardinage qui sommeillait en mois. Certes il a fallu s'adapter, j'ai souvent travaillé avec mes 2 genouillères et pour tous les travaux de nettoyage voire taille, j'avais un petit banc pour me soulager.

Depuis 6 mois, je ne peux pas marcher plus d'un km à la fois, j'ai par moment de grosses difficultés à descendre les escaliers voire à les monter, et faire mes courses est une vraie galère!
Mardi prochain on va donc me poser une prothèse du genou.
J'ai eu envie de partager essentiellement pour apporter mes ressentis, mon vécu à ceux qui envisagent cette opération ou simplement qui veulent s'informer. Il est a noté que lorsqu'une articulation a été opérée, l'arthrose vient s'y loger beaucoup plus tôt que dans une articulation saine, c'est pour cela que chaque fois qu'une intervention est évitable aujourd'hui, on préfère proposer de la rééducation.



Quand pose-t-on une prothèse : quand il y a trop d'arthrose, et surtout trop de gêne à la marche. En général, les injections d'acide hyaluronique (produit visqueux) et de cortisone ont de moins en moins d'effet.Il arrive aussi un moment où les injections de cortisone doivent s'arrêter car finissent par abîmer les tissus et l'articulation.

De quoi s'agit-il exactement : en fait le chirurgien gratte sur qlq mm les os de le cuisse et de la jambe. Place à l'extrémité de chacun une plaque métallique et entre les deux une plaque pour assurer les mouvements.

Dans mon cas il devrait gratter un peu la rotule.



 
dans mon prochain article, mes préparatifs, mon état d'esprit....
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...