Mes Motsdoubs

Ce blog prend le relai de mes 2 autres blogs :

Bricoler, jardiner avec passion, cuisiner avec amour, m'occuper de ma maison, réaliser de jolies tables, lire, faire des exercices d'écriture, photographier,vaoyager, bloguer et facebooker, initier mes petits enfants à la peinture et à plein d'autres choses, nager et bouger autant que mon corps me le permet...quoi c'est ça être retraitée vous êtes sûr, je pensais que c'était mon troisième métier!

lundi 30 mars 2015

Pour Pâques qui cachent les chocolats au jardin?

Quand j'étais enfant il était question des cloches qui rentraient de Rome le samedi dans la nuit...
Mais j'avoue que depuis que j'ai découvert la légende allemande, j'ai un petit faible pour cette histoire: la poule tombe malade et c'est le lapin qui se charge de distribuer les oeufs. Cette légende très ancienne véhicule deux valeurs qui sont souvent mise à l'honneur en ce moment : le respect de la différence et l'entraide.....
Ceci dit je ne sais pas ce que mes enfants raconteront aux leurs dimanche matin?...

Donc, comme mes petits enfants viennent pour Pâques, j'ai réalisé pour eux 2 petits paniers de circonstances afin qu'ils aillent à la chasse aux oeufs.
Je me suis inspirée de modèle vu sur le net et les ai adaptés!



d'après une idée d'Alice et Zaza.
mes autres décos pour Paques : ici et ici et encore ici

samedi 28 mars 2015

Pâques et ses décors...

A l'intérieur, à l'extérieur, Pâques est l'occasion pour moi d'apporter une touche de gaîté.


même si au départ j'ai acheté quelques oeufs, depuis plusieurs années je les décore moi-même.


d'une année sur l'autre il est à peu près identique, mais apporte légèreté et gaîté dans mon salon!


mes décors extérieurs c'est par ici!

vendredi 20 mars 2015

l'un de mes premiers souvenirs, est une éclipse...

il devait s'agir d'une éclipse qui s'est produite entre 1956 et 58, il y en a eu une chaque année, et je n'ai pas trouvée celle qui a été visible en France.

J'avais donc entre 5 et 7 ans. C'était un matin vers 8h/ 8h15.
Pour l'observer mon père avait récupéré de vieilles lunettes de soleil en verre qu'il avait passé à la flamme d'une bougie pour les noicir.

Je me souviens que le ciel s'était obscurcit, que les volailles avaient cessé de chanter, et qu'il a fait plus froid.
Nous avions observé l'éclipse, mais je ne me rappelle pas de ce que j'ai vu.
Nous nous étions ensuite hâtés pour aller à l'école pour 8h30.

Ce souvenir est encore très présent dans ma mémoire.

Pour m'expliquer ces phénomènes et comment se déplaçaient le soleil, la lune, la terre. Mon père prenait une pomme, une orange et une lampe électrique. il faisait se déplacer les fruits par rapport au soleil matérialisé par la lampe. C'est une de mes  premières expériences scientifiques, c'est certainement le point de départ de mes métiers tournés vers la physique!

Aujourd'hui grâce à un verre de casque à souder j'ai pu voir l'éclipse, mais elle ne me laissera pas un grand souvenir. La luminosité n'a pas changé, les oiseaux ont continué à chanter et il a seulement fait légèrement plus froid...


mon appareil photo n'a rien vu lui!

lundi 16 mars 2015

Mes recettes à moi!

cette semaine il est question de recettes de cuisine dans le rendez-vous du lundi chez Alice et Zaza .

Je suis partie de la maison avec le livre de tante Marie dans mes bagages, et quand mes fils ont eu 18 ans ils en ont reçu un en cadeau.!

Pendant des années jai acheté de nombreux livres de cuisines,  entre autre des livres de recettes régionales quand nous étions en vacances.
J'ai été abonné pendant des années à cuisine actuelle, dont j'ai toujours aimé la présentation et les recettes proposées.

L'année dernière j'ai fait un grand tri à la maison et je reconnais que la moitié des livres de cuisine que je n'avais jamais ouverts sont parti chez Emmaüs!

Avec l'omniprésence d'internet dans nos vies, maintenant toutes mes recettes je les recherche sur internet. Mais je ne prends pas la première venue, car au niveau des quantités on trouve tout et son inverse surtout en pâtisserie. J'en lis au moins 4 ou 5, je fais une moyenne en me rapportant à mes habitudes (pas trop de sucre, pas trop de beurre!) , si le résultat est satisfaisant je tape la fiche et je fais mon essai!.

Etant abonnée à hellocoton, je trouve aussi beaucoup d'idées de recettes. Bien sûr je jette toujours un coup d'oeil sur les recettes de magazines mais cela devient rare!
J'ai aussi des pochettes de recettes découpées, qu'au final je réalise rarement!

Dès que j'ai pu taper mes recettes sur l'ordi je l'ai fait. Je me suis fixée un cadre afin qu'elles aient toutes la même présentation.


J'ai réalisé plusieurs fascicules, dont un sur mes meilleures recettes de gâteaux, que j'ai offert à chacun de mes fils!


mais souvent je n'ouvre plus le fascicule de recettes, je cherche directement la recette sur mon ordi!....

dimanche 15 mars 2015

J'ai décoré ma porte pour Pâques

je ne suis pas en retard, ça c'est sûr!
Cette année pas de jaune ou de  vert comme les années précédentes, mais du bleu.
Les oeufs sont peints par mes soins.


vendredi 13 mars 2015

je suis une grand mère passeuse d'histoires...

avec mes petits enfants. C'est aussi le titre du dernier livre que je viens de lire.
Ecrit par Daniele Flaumenbaum ce livre résume le rôle que les grands-mères du 21°siècle devraient tenir avec leur petits enfants. Etre capable d'aborder tous les sujets de la vie avec eux au fur et à mesure qu'ils grandissent et surtout leur raconter comment c'était quand nous étions jeunes, qui sont leurs ancêtres, quelles sont nos croyances...
Quand mon premier petit fils est né, j''avais déjà en moi cette volonté de passer du temps avec lui à faire des choses ou à lui faire découvrir des choses que les parents eux, n'avaient pas le temps de faire.
Mon fils et ma belle fille ayant eu de merveilleux souvenir avec leurs grands-parents voulaient qu'à leur tour leurs enfants, puissent connaître la même choses.
Depuis que mon petit fils a 18 mois, et par la suite pour ma petite fille, quand j'ai su qu'à la crèche ont leur faisaient faire de la peinture, j'ai commandé tout le nécessaire de bricolage et depuis à chaque vacances scolaires quand je les vois nous avons un thème  qui en général se termine par la réalisation d'une jolie table avec les objests réalisés.

Le thème de février était les monstres :




 voilà qu'un monste à mangé tous les nounours en guimauve!... à Louis d'aller récupérer son dessert avec une fourchette sans toucher les dents du monstre! (un excellent jeux d'adresse et... de patience!)


réalisation d'un monstre en perle hama


une autre vie pour les duplos avec quelques yeux  et bouches imprimés!



un monstre qui fait peur!

Inutile de dire qu'ils sont aux anges, mais mamy a intérêt à préparer son dossier bricolage avant leur arrivée, car à peine sont-ils  à la maison que j'entends : "mamy , peinture?!"
Toutes ses activités sont pleines d'enseignement. Elles leur apprennent à observer, à créer, à être minutieux, à être persévérant, à ne pas s'ennuyer car avec 3 fois rien on peut se faire plaisir et meubler son temps de façon plus créative qu'avec un écran!
Heureusement internet est là pour offrir mille et une idées. Pinterest regorge de photos, et il existe toute sorte de blog de bricolage.
Je leur apprends à réaliser des petits présents à leurs parents ou au frère ou la soeur. Voici 2 fois que mon petit fils se prépare aussi un cadeau, l'emballe, et quand les autres ouvrent leurs cadeaux lui aussi ouvre le sien, c'est vraiment trop mignon!
Bien sûr il n'y a pas que le bricolage, il y a la pâtisserie, le jardinage, les promenades en forêts, les observations d'insectes.... en février je l'ai même initié au maniement de la souris chose que ses parents n'ont pas encore fait!
Le livre "les passeuses d'histoires" reste relativement dans la théorie, sauf lorsque Daniele Flaumenbaum décrit ce que lui a apporté la philosophie traditionnelle chinoise. Ceci dit se livre m'a ouvert un peu plus (il était déjà pas mal large!) le champ des discussions avec mes petits enfants.

Il y a un autre petit livre que m'a offert ma belle fille, qui s'appelle mon album avec Mamie, là on il s'agit d'un livre à compléter. On trouve tout un tas de questions que des petits enfants peuvent poser à leur grand mère... En tous les cas on peut s'en servir comme base pour des discussions ou des activités avec eux.


Bientot je vous parlerai de l'album généalogique que je viens de réaliser pour mes petits enfants....

lundi 9 mars 2015

un street art un peu particulier

effectivement quand on parle de l'art dans la rue, on pense souvent aux tags. Ils en existent de très beaux, mais j'avoue n'en avoir jamais photographiés.
Cet article répond à l'invitation du lundi d'Alice et Zaza.
Je vais vous montrer ce que l'on m'a fait découvrir aux sables d'Olonne. Dans des petites ruelles derrière les immeubles du front de mer, côté baie (en son centre environ, pas très loin du magasin la belle isloise), il y a des décors en coquillages réalisés par une dame.
Ces décors constituent de très belles scènes.
En tous les cas c'est un réel plaisir de se promener au milieu de ce décor!

La "dame aux coquillages" de l'Île Penotte. s'appelle  Dan Arnaud Aubin.







jeudi 5 mars 2015

le printemps arrive

en tous les cas j'essaie de le faire venir!
Petite déco extérieur devant ma porte.




panier accroché en bas de ma rampe d'escalier.

dimanche 1 mars 2015

La clé

exercice d'écriture d'après Pascal Perrat du blog entre2lettres.com



Elle était née avec une toute petite clé dans la main.
Personne ne savait à quoi elle pouvait servir.
Papa n'était pas serrurier, maman n'était pas musicienne.
Alors on s'interrogeait, qu'est-ce que cela voulait dire ?

Déjà une semaine que Justine était née, et Pierre et Anna ne cessaient de s’interroger sur la présence de cette petite clé dans la main de leur fille à la naissance. C’est Pierre qui l’avait vu, quand on avait posé la bébé sur sa mère. Au moment où elle avait cessé  de hurler, ces minuscules doigts s’étaient détendus, les mains s’étaient ouvertes et la clé avait glissé sur l’épaule d’Anna. En récupérant la clé, Pierre l’avait montrée à Anna, ses yeux trahissant la surprise. Anna encore sous le choc de la naissance n’avait pas réagi, le corps médical trop affairé n’avait rien remarqué. Ce n’est qu’une fois rentrée dans sa chambre, Justine dormant calmement, que Pierre avait sorti la clé de sa poche. Ils s’étaient regardé sans voix. Qu’est ce que cela pouvait signifier.

Cela faisait huit jours que les suppositions les plus folles avaient été évoquées. Et faire des suppositions faisait partie de leur fonctionnement. Tous deux agrégés d’histoire, avaient passé plusieurs années à faire des recherches pour leurs thèses.
Les remarques les plus stupides avaient été échangées entre le couple, créant un malaise, qui occultait la joie de cette naissance tant attendue.

C’est toi qui lui a mis dans la main avait dit Anna, pour me faire croire je ne sais quoi du reste….

Tu t’es faite poser un stérilet à mon insu et à la place le gynéco a mis une clé…
ah ah avait ricané Anna, tu en as encore beaucoup comme ça…

Souvent c’était Pierre qui se faisait accusateur, bien sûr pour lui seule Anna pouvait être responsable.

On a abusé de toi dans ton enfance, ...Anna le fixa d’un regard dur, … tu en as encore beaucoup des suppositions, accusations devrais-je dire, comme celle-ci! Nous étions très jeune quand nous nous sommes connus, aurais tu perdu la mémoire! Et les échographies n’ont rien révélé il me semble!

Tu sais qu’au moyen âge on t’aurait brûlé, avait rétorqué Pierre, fier de cette remarque. Anna l’avait mal pris, et lui avait répondu froidement : la sorcière t’ordonne de sortir d’ici...tu réapparaitras quand tu seras animé de meilleurs sentiments à mon égard!

C’était sans compter le fait qu’ils avaient partagé leur secret avec les parents de Pierre. Sa mère, avait insinué que c’était peut être une intervention divine… et le beau père de renchérir mais oui, comme Saint Pierre, elle a la clé du Paradis dans la main! Faites en faire des doubles et mettez nous en un dans la main quand nous mourrons, on ne sait jamais ça nous permettra peut être d’aller au paradis plus vite…

Anna se fâcha, ses beaux parents partirent sans avoir oublié de jurer sur la tête de leur petite fille qu’ils ne parleraient plus jamais, à quiconque de cette clé!

Anna était soucieuse, maintenant elle était sûre d’avoir déjà vu cette clé, mais tout semblait encore bien flou. Elle qui aurait voulu oublier pendant 3 mois ses travaux, elle sentait qu’elle devait se remettre à ses recherches... la solution était là mais ….peut-être pas que là.. 


Parallèlement à sa thèse elle avait fait des recherches généalogiques portant uniquement sur les femmes de son ascendance. Elle avait pu remonter jusqu’à une certaine Marie de Rougemont qui avait été adoptée par le comte et la comtesse de ce petit château perdu en Savoie. C’est cet isolement qui avait fait qu’aucun document n’avait été détruit.

Elle avait été très flattée d’avoir une telle arrière….arrière grand-mère. Elle s’était promise d’en savoir plus.  Le moment était venu.

Elle ressortit les copies qu’elle avait des différents actes concernant cette aïeule. Elle décrypta les documents attentivement et s’aperçut que l’enfant adoptée était née à l’abbaye de Hautecombe.
 Elle allait téléphoné au responsable de la bibliothèque.

Le sujet était devenu tabou entre Anna et Pierre. Trop accaparés par leur petite fille, ils n’en parlaient plus, la paix était revenue dans le couple. Cependant  la maman elle, ne cessait d’y penser.
Quelques jours plus tard elle reçut par mail les documents que possédaient l’abbaye. Marie  y était née, sa mère étant morte en couche, elle avait été par la suite adoptée. Sa mère s’appelait Anna de Précipiano, fille d’un comte de Florence. Alors enceinte à 15 ans, elle avait été chassée par celui-ci et avait été envoyée dans cette abbaye pour la bonne raison qu’à l’époque  la Savoie était italienne.

Anna fut étonnée que cette femme répudiée par sa famille porte le même prénom qu’elle. 
Elle savait, elle savait à quoi avait servi la clé…. maintenant.
Elle devait retourner à Florence. Elle avait vu des clé analogues si ce n’est identiques dans un musée. Cet objet était apparu en Italie, et c’est surtout au XVIII qu’il fut porter et non pendant les croisades comme l’histoire le racontait.

Le soir même elle proposa à Pierre de partir passer une semaine à Florence. Elle n’était pas à cours d’arguments, tu comprends pendant ma thèse je n’ai pas pu profiter de cette belle ville, cela nous ferait du bien à tous les trois...Pierre ne put refuser devant l’enthousiasme d’Anna. Le lendemain il posa une semaine de congé.

Anna avait noué quelques contacts pendant sa thèse, elle allait faire appel à eux. Les pièces du puzzle continuèrent de s’imbriquer. Ambrosio de Précipiano avait  en son temps passé commande pour sa femme et ses filles au prestigieux serrurier des Médicis. Sa fille Anna promise au fils ainé de cette célèbre famille, devait non seulement sortir accompagné mais surtout sortir « couverte »!
 Se sentant trahi par sa fille, quand il vit son ventre s’arrondir, et ne voulant pas passer pour ridicule aux yeux de l’aristocratie de la ville, il la mit à la porte avec pour destination une abbaye perdue de l’autre côté des Alpes.

A peine arrivés, Anna entraîna Pierre au palais Pitti. Ils se rendirent dans la partie présentant les vêtements du XVIII°. Les sous vêtements firent sourire Pierre, mais il perdit rapidement sa mine réjouie quand Anna sortit la clé de sa poche et  la plaça devant celle, identique qui avait servi à fermer la ceinture de chasteté qu’avait très certainement portée  Anna de Précipiano comme le disait la description.

Après 3 cappuccinos et deux heures d’échange au célèbre café Rivoire, ils se dirigèrent vers la fontaine de Neptune.
Empoignant chacun une extrémité de la clé, ils la lancèrent en se promettant de ne plus jamais évoquer le mystère de la clé!
Ils s’embrassèrent, jetèrent un regard ému à leur fille qui dormait paisiblement dans son landau et rentrèrent à l’hôtel.
 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...