Mes Motsdoubs

Ce blog prend le relai de mes 2 autres blogs :

Bricoler, jardiner avec passion, cuisiner avec amour, m'occuper de ma maison, réaliser de jolies tables, lire, faire des exercices d'écriture, photographier, bloguer et facebooker, initier mes petits enfants à la peinture et à plein d'autres choses, nager et bouger autant que mon corps me le permet...quoi c'est ça être retraitée vous êtes sûre, je pensais que c'était mon troisième métier!!!
A noter, qu'en entrant votre adresse mail en haut à droite de mes blogs vous pouvez être averti par un mail à chaque nouvel article

mercredi 30 avril 2014

Mon jardin perd son âme….mais j’apprends beaucoup!



Il y a quelque temps je vous entretenais du déménagement ou de la division d’un certain nombre de mes plantes dans l’objectif de notre déménagement et plus précisément  dans l’objectif du futur jardin.

Mon jardin perd son âme, c’est le sentiment que j’ai depuis quelques jours lorsque je le parcours. Ce n’est pas tellement le fait des3 petits massifs que j’ai supprimés, 2 côté nord et 1 vers le  ruisseau, ceux là je les avais moins sous les yeux et ils n’existaient que depuis 12 à 18 mois, je n’avais pas encore eu vraiment le temps de m’y habituer (quoique)!  et il n’étaient pas encore aboutis, ...

Il perd son âme, car ici où là j’ai retiré des plantes. Oh non il n’y a pas d’espaces vides. Si on le parcourt on s’aperçoit que les plantes y sont même un peu serrées.  Celles que j’ai retirées, ont été remplacées par d’autres quelques fois moins intéressantes mais pas nécessairement. Le drame  c’est que j’ai détruit certaines associations que j’avais muries que j’avais réfléchies et ça me fait penser que mon jardin n’est plus tout à fait mon jardin….

Enfin c’est comme pour la maison, il y a des étapes, il y a un cheminement…. Je ne vais pas pleurer sur mon sort…. pensons à l’avenir.

Mon objectif était de mettre de côté environ 200 plantes une partie dans une zone à l’ombre et le reste dans un endroit ensoleillé.
Je ne dois pas être loin du compte. J’ai été interrompue par la sécheresse de ce mois d’avril, et ai eu du reste quelques angoisses, il est possible que j’ai perdu 2 ou 3 plantes, mais c’est infime et  j’ai encore la possibilité de prélever des  doublons au jardin.

Je suis ébahie par la petite surface que représentent ces 200 vivaces, en tous les cas c’est une économie non négligeable quand on connait le prix des plantes!... j’aurai de toute façon à acheter arbustes et rosiers!...  il faut que je continue à me faire plaisir...(je ne serais pas une vraie jardinière!)

Enfin depuis quelques jours le ciel est gris et il a un peu plu, tout mon petit monde se porte mieux et j’ai pu mardi matin transplanter ou diviser une trentaine de vivaces! Donc pourvu que ce temps dure encore quelques jours!

J’ai appris beaucoup comme je l’ai écrit en titre, en déplaçant mes plantes, car j’ai bien observé, et mes plantes et ma terre. 
Il y a des plantes qui me donnaient l’impression de vivoter, et chaque fois que je les ai retirées, j’ai en général trouvé un verre blanc et des racines endommagées, donc à l’avenir plante patraque sera enlevée et replantée avec une bonne dose de compost.
Je me suis aperçue que même pour les plantes qui n’avaient aucun problème avec l’argile, qu’en ces temps très secs, la terre est tellement dure au niveau des racines qu’à l’avenir si je veux que mes plantes se sentent mieux, il faut que je mette davantage de compost ou fumier décomposé à leur pied d’une part et que d’autre part il faut que je mette du paillis ou de la tonte de gazon encore plus systématiquement.


Je remarque aussi qu’après 3 ou 4 ans beaucoup de massifs ont besoin d’être rééquilibrés, soit en enlevant certaines plantes soit en les divisant, soit en les déplaçant, car on arrive vite à l’asphyxie ou à des massifs déséquilibrés tant au niveau des tailles que des couleurs. 

Il y a donc un gros travail de veille à réaliser pour qu’un jardin reste beau. , Il faut apprendre à se faire violence pour intervenir , et ça ce n’est pas toujours évident.

 





 mes plantes en standby côté nord.

dimanche 27 avril 2014

ma semaine en photos

D'après une idée de Virginie Bichet



 pour Pâques une table toute simple.
les oeufs ont tous été réalisés par mes soins.


 un tableau qui me plait bien!


 petite scène bucolique dans le village!


le groupe que j'ai créé sur facebook, affiche plus de 1200 membres en 4 mois,
.....suis très contente! VIVE LE JARDIN!
son nom : les plus belles associations au jardins.
 Venez me rejoindre!


je suis fan de hostas,
j'ai même créé la république du Hosta-rica!!! ah ah...


 une association classique au jardin!


ouf enfin il a plu, ....après plus d'un mois de soleil et de sécheresse!

lundi 21 avril 2014

Un lundi parmi tant d'autres : si à deux on enlève un!



Si à deux on enlève un,
On retire: les grincements du lit, les bruits durant le sommeil , les pantoufles que l’on traîne sur le sol, le bol que l’on pose sur le plateau, le baiser échangé, les " t’as bien dormi"   le crépitement de la douche, le pschht du déodorant…
Si à deux on enlève un,
On retire: les " "tu fais quoi ce matin" , les " tu vas où" ,  les zip de l’anorak, les clacs de la  porte qui s’ouvre puis se referme, le bruit des lettres qui sont lancées sur la nappe, le journal qui est froissé et refroissé..
Si à deux on enlève un,
On retire: les " on mange quoi à midi" , les " tiens j’ai envie de faire un gâteau" , les " tu viens manger" , les quelques mots échangés durant le repas, les " je vais marcher" , les " tu viens en course avec moi"
Si à deux on enlève un,
On retire: les " tu veux regarder quoi à la tv" , les " la tisane est bonne à boire" , les " je vais me coucher" 
Si as deux on enlève un,
On retire: la main qui se pose sur le bras,
on retire: l’attente de l’autre
On retire la présence  de l’autre,
On retire l’amour de l’autre…
Si à deux on enlève un,
il reste un être et le silence…. 

... que cela arrive le plus tard possible à moi et à vous!

les autres contributions : ici et ici

 



A deux ! De l'amitié, de l'amour, de la fraternité, de la complicité, de la beauté. - See more at: http://madamereve.over-blog.com/5-index.html#sthash.bCnbWvVT.dpuf
A deux ! De l'amitié, de l'amour, de la fraternité, de la complicité, de la beauté. - See more at: http://madamereve.over-blog.com/5-index.html#sthash.bCnbWvVT.dpuf
A deux ! De l'amitié, de l'amour, de la fraternité, de la complicité, de la beauté. - See more at: http://madamereve.over-blog.com/5-index.html#sthash.bCnbWvVT.dpuf
A deux ! De l'amitié, de l'amour, de la fraternité, de la complicité, de la beauté. - See more at: http://madamereve.over-blog.com/5-index.html#sthash.bCnbWvVT.dpuf
A deux ! De l'amitié, de l'amour, de la fraternité, de la complicité, de la beauté. - See more at: http://madamereve.over-blog.com/5-index.html#sthash.bCnbWvVT.dpuf
A deux ! De l'amitié, de l'amour, de la fraternité, de la complicité, de la beauté. - See more at: http://madamereve.over-blog.com/5-index.html#sthash.bCnbWvVT.dpuf

samedi 19 avril 2014

ma semaine en photos




 magnifique les lauriers cette année!


le lundi c'est kiné après la demi heure de banc de muscu, vélo...
c'est 50 mn de piscine!


 essai pizza andouillette, camembert qui sera remplacé par de la mozzarella la prochaine fois!

je participe à la photo du mois :
"ce sont mes oignons!"


ça cartonne,je commence les cartons, les documents papiers sont hyper bien emballés!

la coulée bleue!


Pâques approche!

d'après une idée de Virginie B.

jeudi 17 avril 2014

Partir avec ses souvenirs...



Dans quelques mois nous aurons peut être quittés notre maison.
Au début de nos projets j’oscillais entre euphorie et tristesse. Un jour complètement emportée par ces nouvelles perspectives, et le lendemain, en ouvrant une porte, en entrant dans une pièce, j’en avais les larmes aux yeux, en me disant tu vas quitter tout cela, ce n’est pas possible.

Et puis ce deuxième état s’est estompé, les projets et les préparatifs remplissant mes pensées et mes journées, je n’ai plus trop le temps de m’attarder sur le côté  matériel de cette prochaine séparation.

Cependant depuis quelque temps je m’entraîne à me dire que je vais, que je dois partir, uniquement avec mes souvenirs, mais que je dois surtout partir sans aucun  regret ni espoir quelconque quant à la suite.

Je veux  :
ne garder en moi que les bons souvenirs de ces 33ans passés dans cette maison (j’ai de la chance, ils sont essentiellement bons!), vaste programme, qui va me remplir la tête et peut être me faire oublier le reste, le mauvais côté de la chose. Cela me rendra peut être nostalgique, mais de toute façon j’y serai et c'est normal, bien que je me sois déjà beaucoup projetée dans notre future maison et mon futur jardin et que je me réjouisse chaque jour de la décision que nous avons prise!. 

Je veux :
garder tous les souvenirs de notre vie de famille, avec nos enfants, nos parents. Les soirées entre amis, au bord de la piscine, les repas sous le pommier ancestral, les soirées devant la cuisine d’été de mon mari avec les pizzas de toutes sortes sortant du four à  bois. Les après-midis au soleil à lézarder, avec en bruit de fond le clapotis du ruisseau ou le bruit de la cascade voisine.

Je veux :
garder les souvenirs  du potager qui nous a régalé de ses framboises, de ses asperges vertes de ses délicieuses salades, de ses haricots verts ...et j’en passe. ... de mes arbres fruitiers qui nous donnaient 150kg de pommes chaque année et des noix à gogo.

Je veux :
garder les souvenirs de ces Noëls dans la véranda, autour du feu de cheminée, de ma cuisine si pratique, de mon bureau dans lequel j’ai passé tant d’heures à préparer des cours, de ma chambre baignée de soleil le matin, de mon salon et son coin cosy.

Je veux : 
garder les souvenirs de chaque massif de mon jardin, de chaque plante que j’ai choisie et mise là et pas ailleurs, des  floraisons qui accompagnent chaque saison, de mon grand paulovnia qui intrigue tant de personnes et dont nos apprécions tellement l’ombre en été.

Je n’attends rien de mes successeurs, comment entretiendront-ils la maison, et surtout le jardin, que  lui on le verra immanquablement. Sera-t-il transformé en friche, les vivaces et  arbustes disparaîtront-ils dans les mauvaises herbes, tout sera-t-il arraché un jour,  mes fruits abandonnés aux oiseaux et campagnols l’hiver durant, mes arbres seront-ils sauvagement tronçonnés?.

Si cela doit arriver, je veux rester insensible, je n’espère ni n’attend rien après mon départ, car je serai partie avec de nombreuses plantes de mon jardin certes, mais surtout avec mes souvenirs, les souvenirs de mon coin de paradis et ça personne ne peut me les prendre ni les abimer!


lundi 14 avril 2014

Ma recette du gâteau magique

Voici une recette trouvée sur internet, qui m'a interpellée pour son nom. Mais qu'est ce qu'il a de magique ce gâteau?! Eh bien c'est simple, son côté magique c'est sa texture ou plutôt ce sont ses 3 textures différentes obtenues à partir d'un seul appareil ou d'une même pâte si vous préférez.
Au fond on a une texture flan, au milieu une texture crème et au dessus une couche de génoise!


J'ai cru comprendre que l'origine de ce gâteau est américaine, mais je n'en sais pas plus.
Voici la recette :
4 oeufs, 1/2 l de lait, 125g de sucre (la plupart des recettes donnent 150 g mais avec 125 c'est bien assez sucré), 125 g de beurre, 120 g de farine, vanille en poudre ou une gousse, 1 cas d'eau
Tiédir le beurre, et le lait avec la vanille.




Battre les jaunes , le sucre et la cas d'eau plusieurs minutes jusqu'à ce que l'ensemble blanchisse.
Continuer à battre (de préférence à la main) en ajoutant  le beurre tiède, puis la farine, puis le lait.

L'ensemble obtenu est très liquide.
Battre les blancs en neige fermes avec une pincée de sel. Les mélanger très délicatement.
Dans un moule de 21cm en métal (dans mon cas) placer un papier sulfurisé au fond.
Cuire à chaleur tournante 50mn, à160° (à vérifier, peut être 52 mn pour moi la prochaine fois, la crème étant un peu liquide au centre). Ne pas utiliser un moule plus grand!
Laisser refroidir, placer une nuit au réfrigérateur. 
Résultat : excellent!... on s'est régalé!. La prochaine fois j'essaie avec un zest de citron ou des épices de Noë!
il existe au chocolat!

samedi 12 avril 2014

ma semaine en photo

365 photos au quotidien, d'après une idée de Virginie B.



apéritif ensoleillé à Nuits St Georges


les massifs se structurent au jardin.

 



 mon traditionnel arbre de Pâques


j'ai essayé le gâteau magique.... (hum)
bientôt la recette sur ce blog!


promenade à Belfort...
imposant le Lion!

mercredi 9 avril 2014

Doubsjardin : je prépare le déménagement de mes plantes!

Actuellement , non seulement je prépare ma maison pour la vente prévue courant mai, mais je prépare aussi mon jardin.
Pas question de laisser toutes les plantes qui peuplent mon jardin actuel à mes successeurs. certes j'en laisserai beaucoup, mais je veux en récupérer un certain nombre que j'émménerai dans mon futur jardin.

 Comme il y aura un intervalle d'une année environ entre la vente, et les plantations dans mon prochain coin de paradis, il me faut donc stocker un certain nombre de plantes.
Le lieu de stockage a été assez facile à trouver, la partie centrale de la propriété où se trouve mon potager et l'atelier de mon mari seront vendus en dernier. Donc le potager en plein soleil (voir photo)  sera dévolu aux plantes de soleil, et  côté nord de l'atelier seront placées les plantes d'ombre.

 J'ai préparés ces emplacements il y a un certain temps déjà, je les ai recouverts de carton et d'une épaisse couche de paillis afin de ne pas avoir à gérer les mauvaises herbes et  afin que l'humidité soit maximale au pied des plantes.


 
Par ailleurs ma voisine a pis à ma disposition un bout de son jardin, dans lequel je viens de placer une vingtaine d'hydrangéas achetés il y a un a deux ans.
Je viens de déplacer tout ce qui ce trouvait côté nord de la maison et au bord du ruisseau, ces plantations datant de l'année dernière cela a été assez rapide.
Beaucoup de plantes vont être divisées, les hostas, les asters, les heuchères et les graminées (plus quelques autres bricoles). Je ne récupérerai que quelques rosiers (il faut bien que je laisse quelques chose... et puis certains ne vieillissent pas particulièrement bien!) . J'ai aussi préparées des marcottes d'arbustes et de quelques rosiers, je les prélèverai lorsque l'on partira.

Ceci dit ces prélèvements ne se verront pas vraiment car tout est très serré dans mon jardin, et il y a toujours moyen de ruser avec quelques dahlias ou autres divisions!
(ici la partie à l'ombre )
 
 Outre mes 20 hydrangéas, je compte prélever au moins 200 pieds j'en ai déjà transplantés environ 70 (ça va vite!), cela  représentera une belle économie pour mon futur jardin et puis ce sont des plantes qui me plaisent et que j'aime!


mes plantes en stand by!

lundi 7 avril 2014

Un lundi parmi tant d'autres : fêtons le printemps





le thème cette semaine : fêtons le printemps
le blog de Zaza : http://madamereve.over-blog.com



Le printemps pour moi c’est avant tout le ressenti lorsque l’on sort dehors. Le ressenti côté températures, comme c’est le cas surtout cette année avec de belles journées ensoleillées, mais le printemps c’est surtout le ressenti au niveau visuel. Fini le diktat de la grisaille, grisaille des branches, des arbres, des forêts, des maisons, du ciel, enfin grisaille de tout ce qui nous environne, lorsque les premières taches de couleurs apparaissent dans les jardins là on se dit qu’il y a du changement dans l’air, on se dit qu’il y a du réveil imminent. Alors chaque fois que je mets le nez dehors je guette, si un perce-neige n’a pas ouvert sa clochette, si un narcisse n’a pas ouvert sa corolle jaune ou blanche. Je scrute la nature pour voir tous les signes avant-coureurs de ce fameux printemps. Le regard furète au dessus des massifs, essayant de deviner ce qui est là aujourd’hui et qui n’était pas là hier. Et puis on anticipe, les primevères, quand vont-elles fleurir? et le forsythia?...et il y a ceux auxquels on n’a pas pensé et qui se rappellent un beau matin à notre souvenir. Et puis il y a les petits confettis verts qui vont bientôt couvrir les branches, et qui vont exploser un beau matin et se transformer en feuilles…. je crois qu’au final ce sont ceux là qui me signalent vraiment l’arrivée du printemps!

dimanche 6 avril 2014

ma semaine en photos

D'après une idée de Virginie Bichet


je rêvais d'une tarte au fromage blanc!
la prochaine fois j'ajouterai un oeuf!


 les pêchers sont en fleurs.


j'enduis, je ponce... j'avance dans mes travaux!


je déguste mon  café devant la maison!


j'ai visité la maison natale de Victor Hugo qui vient d'êtrre récemment ouverte àBesançon!
un peu déçue je l'avoue!





Pour les 30 ans de mon neveu,
gâteau/table de mixage (c'est son dada!) réalisée par sa soeur.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...