Mes Motsdoubs

Ce blog prend le relai de mes 2 autres blogs :

Bricoler, jardiner avec passion, cuisiner avec amour, m'occuper de ma maison, réaliser de jolies tables, lire, faire des exercices d'écriture, photographier, bloguer et facebooker, initier mes petits enfants à la peinture et à plein d'autres choses, nager et bouger autant que mon corps me le permet...quoi c'est ça être retraitée vous êtes sûre, je pensais que c'était mon troisième métier!!!
A noter, qu'en entrant votre adresse mail en haut à droite de mes blogs vous pouvez être averti par un mail à chaque nouvel article

mardi 29 octobre 2013

Lecture: La garçonnière de Hélène Grémillon



 
J’ai découvert ce livre grâce aux matchs de la rentrée littéraire PriceMinister-Rakuten.





La garçonnière: un livre d’Amours ou une enquête policière, certainement les deux à la fois. Dès les premières pages on est pris par le livre: le tango en musique de fond, les disparitions en trame, nous sommes en Argentine en 1987. On veut savoir qui a tué cette jeune femme. On suit  l’enquête menée par la patiente de ce psy avec intérêt.  Au travers de ses recherches elle nous fait apparaître les être comme des médailles, il y a le beau côté et le revers... pas toujours glorieux chez certains!

Dans ce livre les sentiments sont forts très forts quelque soit la forme d’amour… on y découvre l’amour et ses petits bonheurs, l’amour et ses grands ravages!

La fin est inattendue, ça surprend mais à bien y réfléchir, rien d’étonnant, les rouages de nos vies sont peuplés de grains de sable qui chez certains ont la taille d’une pierre, d’un rocher, d’une montagne!......alors tout peut basculer très vite et personne ne sait jamais vraiment pourquoi!

Commencé au début d’un voyage de 5 heures en train, j’ai passé un merveilleux moment. La lecture est agréable, on est très vite happé par ce livre. 
Merci à PriceMinister de m'avoir permis de découvrir ce livre.

samedi 26 octobre 2013

lecture : "la liste de mes envies"



La liste de mes envies
De Grégoire Delacourt

Un livre qui nous raconte une vie simple, ses petits bonheurs et ses douleurs. Très vite on ne peut s’empêcher de comparer notre propre vie à celle de Jocelyne Guerbette mercière çà Arras… de quoi avons-nous besoin pour être heureux? De quoi est fait le bonheur? Un livre qui interpelle, qui nous interroge! . Un évènement va bouleverser sa vie, rien ne sera plus comme avant, mais elle ferra tout pour trouver d’autres petits bonheurs!
Le style de ce livre est vif, les phrases courtes, tels des coups de crayons lorsque l’on réalise une esquisse! Parfois on aimerait des descriptions plus longues, on aimerait que l’auteur s’attarde davantage sur ses personnages, c’est ce qui m’a un peu frustré dans ce livre!
En tous les cas, un livre que devraient lire absolument tous ceux qui sont tentés de bouleverser leur vie pensant que ce sera différent que ce sera mieux quand ils auront changé de partenaires, d’environnement, d’habitudes!  et ...par tous les autres qui se trouvent très bien comme ils sont!...

vendredi 25 octobre 2013

Bricolages en tout genre!

lorsque je garde mon petit fils je prépare de quoi l'occuper. On peint et ensuite on joue, quelques fois on dresse une table avec nos réalisations! Le thème n'a pas été trop difficile à trouver, à 3 ans et demi il adore regarder ses livres de chevaliers, alors mamy a fabriqué de quoi l'occuper pendant une semaine!



à part la tunique tout le reste à été fait par mes soins, le bouclier et l'épée sont recouverts de papier journal collé avec du verni colle, puis peints.


j'ai réalisé un château fort dans un carton, que Louis a peint.


 la porte a été transformée en pont levis, bien sûr!


 les chevaliers rouges et bleus sont prets pour l'attaque. (comme dans son livre!)
Les images trouvées sur le net sont collées sur du carton, puis scotchées sur des rouleaux de papier WC.



le dragon lui se cache dans la forêt!


 maman et Margot gardent le château!


lundi 21 octobre 2013

les jardins de Marqueyssac - en Dordogne

si je ne suis pas fan des topiaires, mais j'avoue que ce jardin m'a beaucoup plu. Il surplombe la Dordogne, et permet de faire de belles promenades en sous bois au milieu des buis. A visiter absolument par une après-midi ensoleillée.








et voici la petite déco achetée à Marqueysac. A besoin d'être taillé mon buis!

jeudi 17 octobre 2013

Des mots une histoire - 115 - Ce rêve...suite!



jeu d'écriture -  D'après une idée d'Olivia Billington du blog :  désir d'histoires
Liste des mots : neutre, frontière, identité, reconnaître, quelconque, anonyme, personne, moi, unité, seul, ensemble.

Vous avez été plusieurs à me demander une suite à l’histoire de la semaine dernière (défi 114) ici, alors là voilà !

Neufs coups retentissent au loin. Léa semble sortir du brouillard. Elle se dirige vers le meuble. Elle empoigne son téléphone, regarde si elle a reçu des messages. Elle vérifie une nouvelle fois qu’il est bien en mode silence. Elle saisit sa carte d’identité posée juste à côté. Elle la range machinalement dans son sac. Elle esquisse un bâillement. Puis se rappelant ses séances de yoga, durant lesquelles la  prof aimait à répéter de se laisser aller à bailler, car cela enlève les tensions. Alors Léa baille, ''des tensions il y en a tellement en moi'' songe-t-elle….
Envie de ne voir personne. Ni famille, ni amis !... Ceux-ci commencent à mal le supporter, elle doit  le reconnaître. Ils ont  bien du mal à rester neutres, tantôt la soutenant, tantôt soutenant Marc. Et ça elle le vit de moins en moins bien. Rester seule, c’est ce qu’elle veut. Depuis un certain temps déjà. Tout s’est compliqué quand Marc l’a quitté. Ils étaient si bien ensemble. Enfin, c’est ce qu’elle croyait. Elle n’en était plus très sûre.
''C’est à moi de réagir’’, se dit-elle ?   ''Je ne dois pas me laisser aller''. Sa vie lui semble quelconque, sans intérêt ce matin. La frontière entre le bonheur et la dépression lui semble bien ténue tout à coup !
Léa jette  un coup d’œil au miroir de l’entrée. Elle se voit en robe de chambre mal ajustée. Les cheveux en bataille. Le teint terne. Elle se dirige vers la salle de bain. Une bonne douche lui fera certainement le plus grand bien.
Et puis il y a eu ce message laissé par un anonyme sur son portable il y a quelques jours. Elle avait cru reconnaître cette voix. Cette pensée la conduit à son bureau. Elle met en route son unité centrale, son ordinateur portable est en panne. ''Contente qu’il soit encore là celui là'' se dit-elle en elle même.  Elle s’assoie, fait apparaître son navigateur, et tape son nom….

Ai réussi à tous les caser !
Bonne fin de semaine !

mardi 15 octobre 2013

les jardins de Cadiot - 24

C'est blotti au fond d'un vallon que nous avons découvert ce jardin aux multiples facettes.
Les jours qui ont précédé notre visite il a plu énormément (la nuit, c'est mieux quand on est en vacances) ce qui a beaucoup abimé le jardin en ployant de nombreux végétaux! Les asters, hydrangéas ...étaient dans un triste état! Voici malgré tout quelques photos:














 


lundi 14 octobre 2013

A mon retour de vacances, La lady m'attendait!

A mon retour de vancances Lady in black m'attendait, 
elle était sur le pas de la porte, elle avait mis ses plus beaux attours, 
et m'a accueilli avec mille courbettes, semblant tellement heureuse de me revoir!
(mais le plaisir était vraiment partagé!...)


dimanche 13 octobre 2013

Le jardin d'Ingrid à Lalinde 24



Avant de partir pour 2 semaines en vacances à Sarlat, je me suis demandée quelle jardiblogeuse se trouvait à proximité de mon lieu de vacances. Je me suis aperçue qu’Ingrid du blog le jardin d’Ingrid habitait à une cinquantaine de kilomètres.
Rendez vous à donc été pris.Si le soleil n’était pas vraiment de la partie il faisait très doux et au final nous avons eu un bel après-midi pour découvrir le grand jardin d’Ingrid lové entre une forêt et un petit court d’eau.  Ce jardin se caractérise par de  beaux grands arbres, liquidambar, noyer à 3 troncs, conifères et en particulier plusieurs albizias (oui oui!) que l’on imagine couverts de fleurs au printemps. La maison est entourée de nombreux et vastes massifs  où les plantes et autres feuillages ont l’espace voulu pour se développer. Deux points d’eau dont le bassin aux carpes koï nous ont vraiment beaucoup plu! Même si le jardin est encore plein de charme en ce moment j’aimerais le voir en mai juin quand les 300 rosiers sont en fleurs…. le spectacle doit être vraiment magique! Ce jardin nécessite beaucoup de travail et d’énergie, bravo à Ingrid! Il ne faut pas que j’oublie de parler de toutes ses décos toutes plus originales les unes que les autres, mais vous les avez déjà certainement vues sur son blog! 







 



                 Merci Ingrid pour ton accueil et
             pour le bon moment que nous avons
                              passé ensemble!

vendredi 11 octobre 2013

Une semaine sans...



Une semaine sans ….
D’abord ce n’est pas une semaine mais deux semaines que j’ai tenu, oui oui …c’est le petit challenge que nous nous imposons mon mari et moi lorsque nous partons en vacances. Enfin petit ça dépend pour qui, je suis même étonnée que mon mari l’accepte sans broncher, sans discuter. Certes j’en connais quelques uns qui sont capable d’en faire autant, non nous ne sommes pas des héros, mais je serais prête à parier que quatre vingt dix pour cent des vacanciers ne s’en passent pas. Ce n’est pas la première fois pour nous, c’est même comme cela chaque fois que nous partons en location.  Mais de quoi nous passons nous ? …mais de cette lucarne qui est présente dans toutes les maisons ! deux semaines sans télé…alors à nous les soirées lectures (pour nous deux), les moments d’écriture, les sudokus, mots fléchés et autres jeux (ça c’est pour moi !)…. et même un peu de crochet. Mais qu’est ce que ça fait du bien de se  vider de toutes ses images qui défilent devant nos yeux des soirées entières… vous allez me dire mais pourquoi l’allumez-vous systématiquement le soir…. Habitude…. Crainte du silence…. De trop de silence… Vingt heure moins 3 minutes mon mari quitte son ordi, pour les infos sur l’autre écran, parfois je lui dis  "mais tu as avalé une horloge ?" ….et puis les infos on les lit de plus en plus sur l’ordi…alors pourquoi s’imposer ces journaux télévisés…mais bon la vie à deux c’est comme ça… il faut bien faire des concessions ! Donc deux semaines sans TV ce sont deux semaines sans infos…. Même pas un coup d’œil aux journaux des kiosques histoire de voir les gros titres de la presse…                                                                                                                     Cette année j’ai emporté en vacances mon ordi, pour travailler mes photos au fur et à mesure, et pour taper les textes que j’écris. J’ai tenu une semaine avant de me connecter au wifi, maintenant  facile d’aller guetter ce qui se passe sur la planète Monde ou  Figaro.  Mais non, je m’autorise juste à aller voir les blogs des copines mais ne laisse pas  de commentaires (désolée!), lire mes mails mais n’y réponds pas. Alors c’est pas un challenge mais deux, trois quatre que j’ai  remplis ! …vraiment contente de moi !
 Mais qu’avons-nous manqué, et que manquons nous en ce moment à la télé… les bons (ou plutôt mauvais) mots de quelques uns de nos ministres, l’annonce du  pouvoir d’achat qui diminue (oups ça on s’en rend compte tous les jours durant ces vacances !...) la catastrophe qui s’est passé à l’autre bout du monde…l’attentat perpétré ici ou là….  (Malheureusement nous en sommes toujours les spectateurs  impuissants !)  et puis on loupe quelques séries américaines que je déteste ( !) … quelques films ou reportages que l’on aura bien l’occasion de revoir parce qu'à la télé on bégaye beaucoup ! …
Alors moi je vous dis vive les vacances sans télé et autres informations !

texte écrit d'après une idée de Nanou du blog : écriture créative 

la photo une autre de mes occupations pendant les vacances;


mercredi 9 octobre 2013

Des mots une histoire - 114 : Ce rêve.

D'après une idée d'Olivia Billington du blog :  désir d'histoires



Liste de mots : retrouvailles – s’embrasser – émotion – manège – fredonner – mélodieux – agréable – grasse – sommeil – rêve



Ce rêve.
Léa soulève péniblement les paupières. Un fin rai de lumière passe à travers deux lames du volet. Elle l’a encore mal fermé la veille au soir. Elle s’étire dans son lit. Elle referme les yeux. Pas le courage de se lever pour réajuster le volet. Elle a besoin du noir total. Elle entend le chant mélodieux d’un oiseau. C’est sûr le jour se lève déjà. Elle avait prévu de faire la grasse matinée. Elle bouge un bras. Elle ne termine pas son mouvement. Trop engourdie par le sommeil. Encore empêtrée dans ce rêve qui vient et revient chaque nuit. Elle se sent prisonnière. Léa réussit enfin à se tourner. Elle s’enroule. Elle  s’enfonce dans la tiédeur du lit. Elle plaque ses paupières sur ses yeux. Deux photos tournent dans sa tête. Comme un manège! Depuis une semaine elle fait le même rêve. Pourquoi a-t-elle tapé son nom dans google. Du matin au soir elle pense à lui. Ça n’a pas de sens! Que d’émotions quand sa photo est apparue. Trente ans après. Son visage  d’hier et celui d’aujourd’hui se bousculent.        
Sa couette lui transmet une agréable chaleur. Elle frotte ses pieds contre les draps. Elle sent que son corps est encore fatigué. Il lui réclame quelques heures de sommeil en plus. C’est dimanche !      
Ils s’embrassent, chacun se recule, contemple l’autre. Des retrouvailles, est-ce vraiment ce qu’elle veut ?  Ses jambes s’agitent. Ses paupières s’entrouvrent. Le sommeil l’a quittée. Il lui faut sortir de ce rêve. Il faut penser à autre chose.                                                                     
Léa place une capsule dans la machine à café. Elle enclenche le cd qu’elle écoute en boucle depuis une semaine. Elle se met à fredonner. Le café lui fait du bien. Son regard se perd en direction du jardin. Le soleil apparait au dessus de la colline.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...