Mes Motsdoubs

Ce blog prend le relai de mes 2 autres blogs :

Bricoler, jardiner avec passion, cuisiner avec amour, m'occuper de ma maison, réaliser de jolies tables, lire, faire des exercices d'écriture, photographier,vaoyager, bloguer et facebooker, initier mes petits enfants à la peinture et à plein d'autres choses, nager et bouger autant que mon corps me le permet...quoi c'est ça être retraitée vous êtes sûr, je pensais que c'était mon troisième métier!

vendredi 27 septembre 2013

samedi 21 septembre 2013

Petit tour de jardin.

du soleil aujourd'hui alors l'occasion de faire le tour du jardin en photos!
Reste à savoir quand fleuriront la majorité des asters du jardin!?

















Je vous souhaite un bon dimanche!

jeudi 19 septembre 2013

Des mots une histoire - 111



J'ai décidé de participer de temps en temps à des mots une histoire, proposé par Olivia Billington du blog désir d'histoires (ici). Il s'agit d'écrire un texte en incluant la liste de mots ci-dessous.

Liste des mots

multicolore – (chromatographie) – science – vie – gigoter – turbulent – gigue – couple – divorce – spectacle – cirque – paradoxal


Comme chaque soir depuis quelque temps elle venait s’installer dans cette brasserie après son travail. Elle choisissait une table isolée, sortait sa tablette numérique et commandait un thé. Un thé au début, puis ce thé s’était transformé en bière et ce soir la bière était devenue whisky.       
 Cela aurait paru paradoxal à ceux qui l’a connaissait, car elle buvait rarement de l’alcool. Depuis son divorce tout avait changé pour elle, en elle ! Elle venait pianoter de longs moments chaque soir, hésitant toujours à franchir le pas du site de rencontre. Sa vie lui semblait ne plus avoir de sens, elle, a qui tout avait réussi !  Aujourd’hui elle s’ennuyait fermement dans ses travaux de recherche en chromatographie, les sciences n’avaient plus d’intérêt pour elle, tout comme la vie du reste.

Elle détourna les yeux vers un couple assis non loin avec un enfant qui n’arrêtait pas de gigoter  dans sa poussette.  Son regard se porta sur le serveur qui comme chaque soir notait le menu sur une ardoise, elle lu machinalement : ’’gigue de chevreuil’’.

C’est alors qu’un flash multicolore lui traversa l’esprit, elle sortit rapidement la monnaie pour payer sa consommation. Elle se leva sans même finir son verre. Elle jeta un coup d’œil à sa montre. Pour un peu elle allait oublier d’aller chercher son turbulent neveu qu’elle devait emmener au cirque. Elle hâta le pas, il n’était pas question d’arriver en retard au spectacle !


mardi 17 septembre 2013

j'ai vidé mon grenier...suite



....
Après le linge il y a eu la vaisselle, là pas d’état d’âme, je ne m’en sers plus alors direction Emmaüs ! et puis ça a été le tour des livres, …il y a dix ans mon second fils a fait un échange d’un an avec une jeune allemande. J’ai donc vidé la chambre d’amis, qu’elle allait occuper durant une année. J’ai mis en cartons un certain nombre de livres me disant dans un an tu les ressortiras!...            
et puis il y a les 3 gros cartons que je ne savais même plus que je possédais !!!...                            allez, tout ce petit monde direction la bibliothèque du village voisin, qui ne vit que de dons… au pire si j’ai envie de les relire, j’irai leur emprunter!  
Ensuite  j’ai découvert la malle (non pas  une caisse, une malle) de légos de mes fils, là on garde pour les petits enfants !  (mamy y-a du travail de tri en perspective !)...
Reste tous les bibelots que nous avons récupérés chez nos parents et chez une tante. Ils occupent pour l’instant un tiers  de ma véranda, pff..  c’est drôle comme on est attaché à des objets sans vraiment de valeur, pas spécialement esthétiques… ils ont été des témoins muets de moments de nos vie, on a l’impression qu’un bref instant ils nous font revenir en arrière, ils nous rappellent souvent de bons moments passés avec les uns et les autres… mais pas que des  bons moments, des moments tout simplement, où on était là, à les voir sans les voir, ….   ils nous rappellent ceux qui nous ont quitté, qui les avait reçus de leurs parents ou grands parents ? Eux ils  ne sont pas posés de questions, là où ils les ont placés une fois, ils ne les ont plus déplacés, au diable les notions de rangement et  d’esthétisme…l’affectif avait toute sa place ! 
Aujourd’hui  lorsque l’on regarde une émission de re-loooking de maison ou d’appartement, tout ce qui est ancien doit disparaître, à dégager…d’accord, des objets kitsch il y en a des tas, mais quand même, dans une intérieur moderne et aseptisé pourquoi un objet témoin du passé n’aurait-il pas sa place ?! … 

Voilà mon grenier est vide ! …et il le restera !

samedi 14 septembre 2013

J'ai vidé....



Non pas mon sac, mais mon grenier, enfin mes greniers, car à l’étage j’ai trois petits greniers de chaque côté des chambres. Heureusement qu’ils sont petits car j’en aurais eu un très grand, je pense que j’aurais entassé encore beaucoup plus de choses ! (ouf !...). Comme chez tout le monde (je crois) ils étaient plein de cartons. Des cartons de linge qui sont arrivés il y a 30 ans, auxquels se sont ajoutés des cartons de livres, de la vaisselle, des bibelots récupérés lorsque nous avons vidé les maisons des parents…. Déjà ça faisait un moment que j’y pensais, mais il faut en convenir ce n’est pas le genre de tâche sur laquelle on se précipite !
Et là que de découvertes, car en fait je ne me rappelais plus du tout le détail du contenu des fameux cartons. C’est drôle comme la mémoire zappe des choses!
C’est sûr ces objets depuis   10, 20, 30  ans ne m’ont pas manqué,  donc est-il utile que je les garde ? pour mes enfants, c’est ça que vous me suggérez? bon ben ça a été vite vu, je leur ai envoyé des photos des différents objets susceptibles de les intéresser. L’ainé a réservé une série de casseroles et des montres anciennes en argent, et le deuxième doit toujours réfléchir !
Pour moi pas question dans 20 ou 30 ans de leur infliger ces tas de cartons, qui feront dire à mes belles-filles  (et elles auront raison) '’mais pourquoi elle a gardé toutes ces m…. , on a autre chose à faire, on va y passer la semaine à mettre tout ça à la déchetterie’’, donc voilà il y aura le minimum dans mes armoires et donc le minimum à s’occuper et le minimum de temps à perdre. (Pourront me remercier de façon posthume mes enfants !) .
C’est sûr ils ne passeront pas beaucoup de temps à regarder d’un sourire ému, ou avec un pincement au cœur, tel objet, tel livre, mais bon ce sera comme ça !  (s’ils lisent cet article, ils sauront à quoi s’en tenir !)
Dans ces cavernes d’Ali baba j’ai trouvé des cartons de draps anciens sans aucun caractère il faut le dire (sauf un) et du tissus avec lequel ma mère comptait m’en faire. Il faut imaginer que dans les années soixante la housse de couette n’était pas encore inventée en France (parce qu’en Allemagne à l’époque, il y en avait chez ma correspondante) et il était normal tout du moins à la campagne de prévoir un trousseau (drap, linges de toilettes). Ma mère n’était pas franchement convaincue par la nécessité du dit trousseau, mais elle m’a malgré tout cousu et brodé quelques draps et acheté du tissus pour en faire  d’autres. Vous connaissez l’histoire, les couettes sont arrivées, le linge s’est allégé, et tous ces draps ont été oubliés…


Voici le drap brodé par ma belle mère, cette série de petits points sur toute la largeur du drap est du plus bel effet, mais qu’en faire….j'ai pensé le transformer en centre de table, mais il n’y a pas de symétrie !...alors si vous avez une idée, afin de le faire revivre autrement !( ?)

mercredi 11 septembre 2013

Juste pour 5 mn!



En début de semaine, j’avais deux rendez-vous de médecins, rien de très original certes, mais l’un était à Montbéliard et l’autre à Besançon. J’ai la chance d’habiter loin de la vile, dans une campagne agréable, mais le revers de la médaille ce sont les déplacements. Déplacements auxquels j’ai été habituée car pendant 30 ans pour mon travail, je suis allée à Monbé, et ai fait mes 80 km par jour. A l’époque je ne trouvais pas le temps long, c’est vrai on roulait un peu plus vite que maintenant et c’est vrai que cela me permettait d’arriver l’esprit détendu le matin (l’hiver ce n’était pas toujours le top malgré tout, mais à  il y avait très peu de circulation comparé à aujourd’hui)  et de décompresser le soir. Donc lundi 50 mn de route, 1h30 d’attente (grr…) et 5 mn chez le médecin, bon d’accord la visite de routine rapide ça veut dire que tout va bien …à cela c’est ajouté 20mn pour aller voir une copine (le pays de Montbéliard est grand mais détours pour rien, la copine partait !) et re 50mn pour revenir ! J’ai beau être à la retraite et me dire qu’effectivement j’ai le temps, j’ai beaucoup plus de mal à accepter ce temps perdu en voiture, sachant qu’en plus mon genou droit apprécie de moins en moins la conduite et me le fait savoir par des manifestations type ankylose qui font qu’il me tarde encore plus d’arriver !
Mardi c’était direction Besançon, et re 50mn. Besançon construit son tram en ce moment et je ne vous dis pas le b…. pardon le bazar … donc avant d’arriver chez la rhumato route barrée, petit détour rapide, tout va bien ! Chez la rhumato 5mn d’attente voilà un médecin qui est bien, jamais de longues attentes par contre la consult. c’est 10mn chrono, parce que au-delà des 10mn elle commence à s’impatienter et à ne plus trop vous écouter... mais comme on n’attend pas, on ne va pas se plaindre !
Juste avant de reprendre ma voiture, je me dis la rue est calme tu pourrais faire demi tour en 3mn tu sors de la ville, mais j’ai eu la bonne idée de descendre la rue de me trouver devant 2 rues barrées, d’être obligée de faire le tour par la ville, de subir les embouteillages (ben oui quand la moitié des rues sont barrées et l’autre moitié est sur une file), de passer par  la gare, dont le quartier semble avoir été bombardé récemment !...reprendre le boulevard et 50 mn plus tard être à la maison !....
C’est vrai que parfois on se prend à rêver d’habiter en ville….
non je blague pas question de quitter ma belle campagne, j’y suis trop bien, elle me colle trop à la peau…alors tant pis pour les déplacements !

lundi 9 septembre 2013

Nous renouons avec le théâtre.



Pendant une dizaine d’années nous avons pris un abonnement de théâtre à Vesoul, en fait je devrais plutôt écrire au théâtre car le programme y était très varié en fait. Durant toutes ces  années nous avons pris beaucoup de plaisir à aller voir, aussi bien des chanteurs que des humoristes, des pièces de Boulevard que des spectacles de cirques...
Mais un beau jour la direction  a changé. La salle a été refaite, ça c’était  plutôt un bon point mais le programme lui été complètement chamboulé, on s’est retrouvé avec des pièces pas marantes du tout et du hip hop et encore du hip hop à se demander si la directrice n’était pas amoureuse d’un danseur de hip hop...et plus de chanteurs, plus d’humoristes...fini on ne rit plus, ce ne doit plus être de bon ton de rire dans ce théâtre et de sortir avec une mine réjouie! 
Du coup devant ma mine décontenancée chaque début septembre en voyant le programme, pendant plusieurs années nous avons renoncé à prendre un abonnement.  Peut être ne sommes nous pas de grands intellos, ni assez jeunes pour comprendre les mises en scènes minimalistes, mais si nous sortons c’est pour nous détendre et passer un bon moment.  Il faut qu’en même convenir  qu’entre  les infos et la vie on ne rit pas tous les jours, nous le soir si on sort c’est pour passer un bon moment et puis il parait que le rire c’est bon pour la santé alors pourquoi nous  en priver!
Cette année en feuilletant le programme je l’ai trouvé un peu plus consistant et varié, la décision fut rapidement prise, ça nous fera le plus grand bien de sortir un peu!
Mais jetons malgré tout un coup d’œil au programme, car à l’heure ou les responsables des programmes vont faire leur courses à Avignon, il faut être parfois très doué pour se faire une idée du contenu des spectacles proposés.
Cette saison nous irons voir, casse noisette version hip hop (ah ah), j’aime beaucoup la musique de ce ballet  que j’ai vu à l’opéra Garnier, … (je pense que le choc avec être grand!), nous irons écouter Pierre Richard, l’accordéoniste Richard Galiano, un spectacle de clown, deux pièces de théâtre : hotel Paradiso et une pièce de Feydeau qui remplacera un spectacle de cirque déjà complet une semaine après l’ouverture!.


Cette saison nous n’iront pas voir,  ’’race’’ avec Yvan Attal, une pièce qui traite du racisme, … très bien pour les collégiens mais cette pièce  ’’qui questionne et nous bouscule’’  pas pour nous…! Nous n’irons pas voir ’’la brume du soir’’ en voici le descriptif : ’’quatre personnages en quête d’épaisseur errent dans des lieux à peine esquissés. Peu importe où l’on  est puisqu’on y est peut être pas…’’, nous n’irons pas voir non plus : ’’ j’ai couru comme dans un rêve’’, ’’Martin apprend qu’il a un cancer…’’
 Pas marantes, marantes ces pièces, hein!... Ah vous en voulez encore, il y a aussi ’’la jurassienne de réparation’’ : ’’Non sans une certaine mélancolie nous suivons donc ces résistants qui s’accrochent à leur job, s’accrochent à la vie, dans un combat dont on connait l’issue. ! Alors là autant que je reste devant ma télé à regarder les infos en boucle!...Certes on aurait pu choisir ’’Barbe neige et les 7 petits cochons au bois dormant’’...mais bon le titre aussi amusant soit-il ne m’a pas donné envie!...
ah j’allais oublié ‘’’des souris et des hommes’’...avec ‘’pour toile de fond la crise économique’’ ! ...Et en cherchant bien je vais peut être encore trouver des spectacles de la même veine!


Il faut en convenir trouver au théâtre de Vesoul 6 spectacles qui donnent la pêche c’est le parcourt du combattant!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...