Mes Motsdoubs

Ce blog prend le relai de mes 2 autres blogs :

Bricoler, jardiner avec passion, cuisiner avec amour, m'occuper de ma maison, réaliser de jolies tables, lire, faire des exercices d'écriture, photographier, bloguer et facebooker, initier mes petits enfants à la peinture et à plein d'autres choses, nager et bouger autant que mon corps me le permet...quoi c'est ça être retraitée vous êtes sûre, je pensais que c'était mon troisième métier!!!
A noter, qu'en entrant votre adresse mail en haut à droite de mes blogs vous pouvez être averti par un mail à chaque nouvel article

mardi 5 février 2013

Elle appuya sur la touche étoile!



Elle appuya sur la touche étoile!

Elle tapait  les premières lignes de son premier roman quand, par mégarde, elle appuya sur la touche étoile. C’est à ce moment là qu’un flot d’idées  emplit sa tête. Le premier chapitre encore flou de par son contenu il  y a quelques minutes, lui apparut clairement. Les  personnages se dessinaient, leurs traits de caractères lui sautaient maintenant aux yeux. Voilà c’est cela, ils vivent ensemble, ils s’aiment, …. et la maison, oui effectivement elle va ressembler à celle-ci.... Comme par magie  les images s’empilaient les unes après les autres.. Un peu vite à son goût mais elle allait s’y faire.

Quand ses doigts commencèrent à s’agiter frénétiquement sur le clavier, les premiers mots apparurent à l’écran. Les phrases s’enchaînaient. Elle se sentit animée d’une grande joie; Ca y est l’inspiration elle la tenait! Pas question de la laisser passer; Elle travaillerait autant qu’il le faudrait. Elle se redressa prit une position confortable sur son siège et continua. Les phrases faisaient suite aux phrases. A peine avait elle tapé la moitié du chapitre que déjà dans sa tête se dessinait le deuxième chapitre.

Rien ne presse se dit-elle. En arborant un magnifique sourire. Mais quelque chose d’inexorable semblait l’entraîner, la tirer.

Le cerveau créait la suite du roman et indépendamment les mains tapaient le texte avec un léger décalage. Elle commença à fatiguer, voulut s’arrêter quelques minutes mais ses mains furent attirées comme un aimant par le clavier. Les feuilles succédaient aux feuilles. Son roman se construisait, il prenait enfin corps. Un instant elle imagina la tête du premier éditeur auquel elle allait le  proposer. Peut être la réussite allait-elle enfin lui sourire. Elle fut vite ramenée à la réalité par l’agitation de ses mains.

Elle tapa, et tapa encore…. Ses paupières alourdies se fermèrent un bref instant, c’est alors qu’elle frappa par mégarde sur la touche slash / . Ses mains s’immobilisèrent. Elle se redressa, sa bouche s’entrouvrit, ses yeux s’écarquillèrent comme pour mieux comprendre ce qui se passait! En fait il ne se passait plus rien, ses mains étaient maintenant immobiles, elle eut l’impression qu’un vent de légèreté soufflait dans sa tête.

C’est alors que sans réfléchir elle tapa sur la touche étoile *, rien ne se passa, elle tapa et retapa ******************** jusqu’à avoir mal au doigt, il ne se produisait rien, elle décida de changer de touche et tapa sur l’étoile du bloc numérique ****************************************************************************************************************************************************************** comme hypnotisée par cette petite étoile elle n’arrivait pas à retirer son doigt. Les pages d’étoiles succédèrent  aux pages d’étoiles. De plus en plus énervée, elle maltraitait  le pauvre clavier, qui aurait bien aimé que cela cesse!

Puis soudain elle s’arrêta. Remonta les innombrables pages d’étoiles, pour en arriver au début de son document. Seules  trois lignes avait été tapées…. elle se sentit vidée, et elle éclata en sanglot!



                            **********







dimanche 3 février 2013

Le BON mot!



Il était une fois un mot auquel ses parents avaient dit :
" Ne tombe jamais sous le charme d'une phrase, aussi belle soit-elle, elle t'emprisonnera pour la vie.

Et méfie-toi aussi des guillemets, des points et des tirets,
c'est de la même engeance que les parenthèses ! "
Alors il vivait en marge de la société.
Jusqu'au jour où...
dans un sursaut de lucidité, il se mit en colère:
" marre, marre de me faire traiter de bon à rien!"
Et c’est à ce moment là, qu’une idée lui traversa l’esprit.
Mes parents m’ont toujours fait fuir les phrases, et si partais à la recherche d’un mot.
Un mot qui me complèterait, un mot qui me mettrait en valeur. Il me faut choisir un mot un peu mieux que RIEN, parce que cette association ne me plait guère! … " ah je ne vous ai pas dit mon nom est BON oui  BON!"
Ce soir je suis fatigué je vais aller me reposer, et demain je partirai à la recherche de quelque BON mot.
Le lendemain je me levai aux aurores. Je pris soin de moi, afin de me donner un côté BON chic, BON genre! Je décidai de faire comme BON me semble, et de faire fis des voisins! " A BON entendeur salut" , leur criais-je!
La quête ne fut pas évidente, difficile de trouver celui avec qui on va faire BON ménage. J’étais en BON terme avec de nombreux mots, le BON bougre, le BON vivant, mais je ne m’imaginais pas vivre avec eux! Je tins BON, et un beau jour je rencontrai celui qui allait devenir le mot de ma vie. Ce fut rapidement fusionnel entre nous. Nous devînmes inséparable pour de BON! Il était mon double dans tous les sens du terme. Rapidement nous nous unîmes, et partîmes en lune de miel. Comme dans toutes les unions il y eu du BON et du mauvais. Mais nous tînmes BON, et filons encore aujourd’hui le parfait amour, nous les ….BONBONS comme on nous appelle!



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...