Mes Motsdoubs

Ce blog prend le relai de mes 2 autres blogs :

Bricoler, jardiner avec passion, cuisiner avec amour, m'occuper de ma maison, réaliser de jolies tables, lire, faire des exercices d'écriture, photographier,vaoyager, bloguer et facebooker, initier mes petits enfants à la peinture et à plein d'autres choses, nager et bouger autant que mon corps me le permet...quoi c'est ça être retraitée vous êtes sûr, je pensais que c'était mon troisième métier!

mercredi 30 janvier 2013

Un drôle d'oiseau!



C'était un drôle d'oiseau, qui rêvait de vivre de sa plume.
Alors il commença par écrire le roman de sa vie.
Mais il ne réussit qu'à pondre quelques lignes
Il est vrai qu'il était né dans une basse-cour,
c'est tout juste s'il savait battre de l'aile.
Chaque matin, au chant du coq et malgré un froid de canard, il prenait sa plus belle plume pour écrire quelques lignes.
Il était toujours passé pour un oiseau rare, avec son appétit de moineau, et sa tête de linotte.
Il ne se découragea pas. Il se vit déjà célèbre et se dit qu’il allait pouvoir enfin voler de ses propres ailes!
On ne le traiterait plus de grand serin, ni de poule mouillée.
Il travaillait tellement qu’il n’avait plus le temps de siffler comme un merle. Il se couchait maintenant avec les poules!
Son ouvrage terminé, il se sentit léger comme un oiseau!
Il rameuta toute la basse-cour  mais personne n’apparut.
Il fit le pied de grue un moment, apercevant bien la tête de quelques oies blanches, et d’un vieux hibou!
Il dû se rendre à l’évidence, lui qui se voyait déjà comme un coq en pâte, devait changer son fusil d’épaule.
C’est alors que le lendemain il sauta du coq à l'âne et se mit petit à petit... à faire son nid!
Petit jeu d'écriture d'après le blog entre2lettres

 photo prise sur le net

mardi 29 janvier 2013

La bête qui mangeait les chaussettes!



Une chaussette orpheline rencontre un gant orphelin

· - " Salut, elle est où ta moitié?"
· - "Je ne sais pas, depuis la dernière lessive elle est introuvable!"
·  - "eh bien moi, je suis dans le même cas, impossible de savoir où est passé mon compagnon..."
· - "Je commence par être inquiet"
· - "Pour tout avouer, moi aussi!"
· - "Et tu as vu où on nous a fourré?!...au fond d’un vieux placard!"
· - "Ouai, pas bon ça, mais...t’as entendu quelque chose?"
· - "oh oui, j’ai entendu le gamin ronchonner, "où est ma chaussette avec superman?", la mère lui a répondu: "tu n’as qu’à prendre soin de tes affaires!"
· -"tu parles d’une réponse!...et bien moi aussi j’ai entendu la même chose, mais c’était la gamine qui se plaignait d’avoir perdu un gant rose!"
· - "Oh  qu’est ce qui bouge là dessous"
· - "Attends mais regarde, ce sont des tas de chaussettes dépareillées!..."
· -  "Heps les copines réveillez-vous? Semblent complètement inertes les pauvres!"
· - "au secours!"
· - "Qu’est ce qu’il t’arrive?!"
· - " Mais regarde où on nous a mis, dans le cimetière à chaussettes!"
· - "brhhh..ça me fait froid dans le dos!...je ne suis pas rassuré, parce que j’ai entendu une drôle de conversation..."
· - "Alors, raconte! "
· - "Un jour j’ai entendu le père dire aux enfants,  "il y a une bête qui mange les chaussettes, elle a déjà dévoré trois de mes chaussettes cette année!" "
· - "t’y crois toi?"
· - "J’ai fait ma petite enquête, j’ai prêté l’oreille, et il semble qu’il y ait des disparitions brutales et inexplicables"
· - "Alors une bête genre, yéti, l’abominable mangeur de chaussettes!"
· - "C’est cela, le yéti des placards!"
· -"Quand même on l’entendrait, on le verrait, et ….il ne se nourrirait que de chaussettes?"
· - "C’est ma conclusion"
 ·  - "Qu’est-ce qui se passe dans la maison?" 
· - "Oh là là c’est grand rangement, tout le monde s’y met! 
· - "tu entends" 
· - "Maman regarde ce que j’ai trouvé dans ma caisse à jouets, ma chaussette superman!" 
· - "Maman, mon gant rose il était sous mon lit!" 
· - "Ah tiens une chaussette de papa au fond d’une couette!" 
· - "Hum, hum, on se serait trompé!?" 
· - "Je crois que cela signe pour nous la sortie du placard." 
· - "Tu ne me réponds pas, et la bête?" 
· - "Mais tu causes de toi?" 
· - "Mais tu perds la tête mon pauvre gant!!! De la bête qui mange les chaussettes!"


dimanche 27 janvier 2013

Cela fait des jours...



Cela fait des jours qu’il me tourne autour. Des jours que ses yeux me guignaient, que ses mains le démangent.
Mais qu’est ce qu’il attend pour me prendre?

Je n’en peux plus d’attendre ainsi.
Il n’arrête pas de se frotter aux autres! Je frise la crise de jalousie!
Comment me faire remarquer de lui, lui dire que je suis à lui, à lui seul!
Je voudrais qu’il me soulève délicatement, me transporte en douceur. Je voudrais qu’il me dépose là, où je vais fondre de plaisir, me transformer et...assurer ma descendance, ...mon ultime rêve!

À moi le grain de pollen et lui ….le bourdon!

samedi 19 janvier 2013

Le contrôleur des mots.



J'étais en train d'écrire un texte un peu chaud
quand un contrôleur des mots a surgi dans mon bureau.

Je ne l’avais pas entendu entrer. Cependant l’être massif qui se tenait à quelques centimètres de moi, avait dû faire du bruit. D’accord j’avais certainement oublié de fermer la porte. Mais le plancher grinçait, et au vu de sa corpulence j’aurais dû l’entendre.
’’Je vous prends sur le fait, vous allez devoir me suivre!’’
Instinctivement, je baissai les yeux et contemplai ses énormes chaussures noires.
’’Regardez-moi, je vous parle’’ hurla-t-il!
Ma tête rentra dans mes épaules. Mon regard remonta lentement le long de la silhouette épaisse. C’est alors que je vis sa tête. Un visage énorme.  Deux gros yeux noirs brillants. De long cheveux noirs raides, comme des baguettes. On aurait dit un porc-épic!
’’Qui qui êtes vous?’’ balbutiais-je.
‘’Comment vous n’êtes pas au courant, avec votre boîte à images!’’
Dit-il en pointant du doigt mon ordinateur.
J’eus l’impression de rétrécir. Le bonhomme s’était rapproché de moi!
’’Je suis le contrôleur des mots. Je viens d’être nommé par le ministre de la culture’’
Il marqua une pose.
’’Je suis là pour assainir la littérature, et … .plus particulièrement pour interdire toutes publications et livres pornographiques.’’
’’INTERDIRE…’’ vous avez-entendu, reprit-il en  hurlant!
‘’Le nouvel ordre moral dont notre état s’est fait le garant aux dernières élections, cela vous dit quelque chose! Continua-t-il sur le même ton.
Il se tourna brusquement vers ma bibliothèque. La main massive, vêtue d’un gant blanc s’approcha du rayon. Son gros index se promena derrière une série de livres’’
’’Va pas rester blanc longtemps son gant,’’ pensai-je en moi-même.
’’Ceux là, je vais les emmener!’’ grogna-t-il. ‘’’ils seront détruits dans le grand pornodafé, enfin ...entendez autodafé, qui aura lieu dimanche place de la Concorde.
‘’’mais, mais…’’ balbutiai-je incapable de dire autre chose. En même temps mille idées me traversèrent l’esprit. ‘’’où allait-il m’emmener?’’, ’’la littérature libertine était ma planche de salut, moi l’écrivaillon.... raté!...je devais en convenir!’’
Mon corps fut secoué. Ma tête heurta quelque chose.
Un miaou retentit, suivi du sempiternel gling gling de mon ordinateur.


J’entre-ouvris difficilement les yeux. Mon regard encore flou se porta sur les étagères.
Mes livres étaient en place. Mes yeux revinrent  à l’écran. En moins de temps qu’il n’eut fallu pour le dire, la jolie brune dénudée qui faisait office de fond d’écran avait disparu. Remplacée par un paysage de neige!. C’est alors que je sentis les griffes de mon chat, s’incruster dans ma cuisse. D'un geste brusque je le chassai…
Encore ce cauchemar. Toujours ce cauchemar,... Je n’en sortirais donc pas… Mon ordi indiquait 3h17. Je me  dirigeai vers mon lit. M’affalai tout habillé. Oui un psy…. J’irais  voir un psy la semaine prochaine…..et je m’endormis!



vendredi 18 janvier 2013

pour un Noël au parfum d'autrefois!



J’en ai marre, je n’en peux plus de tous ces faux barbus qui usurpent mon nom.
Marre de ces escrocs qui se cachent derrière mon personnage pour se faire un peu de thune dans les galeries marchandes.
Ras le bol de ces grotesques guignols qui prennent les enfants sur leurs genoux comme de la marchandise !
Il est temps que je prenne la plume pour dire  que j'en ai plein la hotte !

Chers Parents,
Oui, oui, c’est bien le père Noël, qui vous écrit, celui qui habite au Pôle Nord, celui que l’on ne voit jamais, sauf dans l’imagination des enfants et...de leurs parents!
Je vous écris donc afin que vous vous mobilisiez le premier dimanche de l’Avent, et que vous alliez manifester dans la Grand Rue.
Pourquoi allez-vous me dire?
Mais pour dire votre indignations devant le nombre croissant de faux pères Noël qui ternissent mon image!
Des usurpateurs!....tous plus ridicules les uns que les autres, avec leurs fausses barbes et leurs paires de basket!
Je veux  redevenir le seul, l’unique, l’authentique,  pendant des années on ne m’a pas représenté et maintenant, on me voit à tous les coins de rue. C’est parfaitement insupportable!
Et par pitié arrêtez de traumatiser vos pauvres enfants avec la fameuse photo, ...oui celle avec ’’le père Noël’’! Vous avez vu la tête du vôtre l’année dernière, le pauvre il a dû en faire des cauchemars ….ça frise le mauvais traitement et ça vous a coûté cher! Vous êtes des irresponsables, vous-dis-je!
Ah j’allais oublier ne mettez pas vos enfants à l’école le jour où le ’’faux’’ père Noël, doit venir et donner une indigestion de papillotes à toute la classe!... vous inventerez bien une excuse à raconter à votre chérubin, je vous fais confiance!
Pour un Noël, vrai, unique, pour un Noël au parfum d'autrefois,...
Mo-bi-li-sez  vous!
Vous trouverez prochainement au pied de la cheminée des banderoles pour le défilé.
Je compte sur vous. Cordialement.
                                                                  Le Père Noël


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...